GOOD MORNING CHICAGO
Nous sommes au moi de Novembre
http://www.booked.net
0
°
C
-2°
Chicago
Jeudi, 18
Prévisions sur 7 jours


¤ ANNEXES RAPIDES ¤
SITUATION ACTUELLE
BOTTIN
CHICAGO TRIBUNE
LE GUIDE POUR DEBUTER
SCENARIOS & PVS
¤ POUR NOUS SOUTENIR ¤
TOPS SITES
FACEBOOK
DISCORD


MEMBRES A L'HONNEUR

C
H
I
C
A
G
O




 
INTRIGUE : Le premier event est lancé ! Un sujet est ouvert dans le quartier de Canaryville => Vous inscrire Vous souhaitez nous donner vos réactions en direct sur les évents et rps ou simplement poser vos questions sur ceux-ci=> Commentons
Nouveautés :Ouverture de la race des démons , 5 places disponibles pour le moment. Création d'un Discord pour pouvoir papoter ensemble =>DISCORD CRIMSON DEATH


(M) Aaron T. Hall / Mécanicien




avatar
Messages : 269
Date d'inscription : 23/02/2017
Couleur : #F5EAE4
Votre métier : Dieu
Célébrité & Crédit : //

This is going to go with me to my grave
STATUT RP: INDISPONIBLE
Liens & Affinités: :
Song: Running Up That Hill

Je suis Admin

(M) Aaron T. Hall / Mécanicien écrit Lun 13 Nov - 21:48


✖️ AARON T. HALL ✖️
32 ANS ∞ NEW YORK ∞ AMÉRICAIN ∞ MÉCANICIEN ∞ LIBRE ∞ WE ARE NOT HELPLESS ∞ CHARLIE HUNMAN
« Gonna make you burn, gonna make you sting »

Découvrir le personnage
TRAITS DE CARACTÈRES PRINCIPAUX
DRÔLE - FIER - PROTECTEUR - TÊTU - COLÉRIQUE - DRAGUEUR - MALADROIT - GENTIL - IMPATIENT - INSOLENT - JALOUX
Aaron n'a connu que la violence des bas fonds. Sa mère et son père, américains de souche, vivaient dans le Bronx, coin malfamé et peu réputé pour sa stabilité. Son père, ouvrier dans une usine , sa mère, ancienne prostituée reconverti dans la restauration ne vivaient pas des jours heureux. Son père avait connu sa génitrice alors qu'elle excellait dans les rues et l'amour naquit entre eux. Malheureusement, cela n'a duré à peine quelques années, l'alcool et l'ancien emploi de la mère n'aidant pas les crises du paternel. Aaron lui, s'abreuvait de toute cette violence tout en la canalisant. C'est envers un petit chiot qu'il trouva le peu de réconfort.

Mais un soir, l'une des nombreuses crises de son père tourna à la tragédie. Les nombreux coups qu'il porta à sa femme, Aaron les virent et cette colère qu'il emmagasinait, tout sorti et armé d'un couteau, il poignarda son père une quinzaine de fois. Il le fit sans rancœur, sans dégoût et sa colère disparut lorsqu'il vit les yeux de son père, terrorisés, la vie s'échappant de son corps. Sa mère resta sur le sol, les lèvres ensanglantées, son regard rempli de peur devant son fils. Aaron avait tué son père de sang froid et même aujourd'hui, il n'y a pas de remords quant à son geste. Il se débrouilla, seul, en découpant le corps de son père qu'il mit dans plusieurs sacs poubelles qu'il dispersa dans tout le quartier. Jamais il n'entendit parler de cette affaire, sa mère le couvrant quelque peu quand les autorités lui posèrent des questions quant à l'absence du paternel. Parti avec une autre surement, telle était leur réponse.

Le collège, puis le lycée. Dure période pour Aaron. Au moins, personne ne le faisait chier. Il avait mis les choses au clair dés le début et ceux qui avaient essayé eurent, au minimum, le bras cassé. Les assistantes sociales et même les maisons d'arrêt ne purent calmer son impétuosité. Il ne se sentait pas humain. Du coup, lorsqu'il put s'évader, il partit en pleine forêt et devint bûcheron.

Les années au sein de cette forêt fut pour lui les plus calmes et les plus revigorantes. Il se sentait dans son élément. Il devint plus calme, moins agressif. Il fabriqua sa cabane et se satisfaisait du peu qu'il avait. Pourtant son passé le rattrapa, il dût choisir entre l'armée ou finir ses jours dans une prison d'état. Son entraînement fut des plus catastrophiques pour les sergents et lieutenants de la compagnie. Plusieurs fois, il fut enfermé au trou pour qu'il comprenne ses erreurs mais rien n'y faisait. Au tir, il était le meilleur d'entre tous, il se faisait respecter des plus jeunes et tenait tête aux plus vieux. Sa réputation arriva aux oreilles d'un général qui mettait au point une unité un peu spéciale. Des cas militaires prometteurs mais au tempérament fougueux réunis pour des missions jugées difficiles voir suicidaires. C'est ainsi que fut créée la S-Compagny.

Les missions se succédèrent. Des membres vinrent remplacer les morts ou les blessés graves. Aaron et le lieutenant furent les plus vieux de la compagnie au bout de deux ans et une amitié étrange naquit entre eux. Ils se foutaient sur la gueule, s'insultaient de tout les noms possibles mais lors du combat, ce duo survivait peu importe la situation. Pourtant, leur dernière mission fut la plus risquée et balaya cette compagnie comme un fétu de paille.  La mission consistait déjà à une infiltration en équipe réduite. La compagnie serait donc débarquer seule et sans soutien logistique ni d'artillerie. Ils auraient chacun 2 chargeurs en plus de celui de leur arme. Une mission suicide en soi. Le moral n'était pas au beau fixe mais, après tout, ils n'étaient que des rebuts de l'armée.
Alors que nombreux d'entre eux tombaient sous les assauts répétés des blindés et des mitrailleuses, le lieutenant ordonna à Aaron de partir afin de prévenir le QG allié du succès de la mission. Celui-ci refusa mais devant l'acharnement de son supérieur et en regardant ses yeux, il comprit. Il n'y avait aucune solution face à cette situation. Ils n'étaient plus que deux et les blindés ennemis avançaient. La faucheuse les attendait... Dans un dernier élan, le lieutenant fit diversion et permit à Aaron de fuir le champ de bataille...

Le retour à la maison ne fut pas des plus joyeux. Malgré les médailles, les filles qui ne rêvaient que de se taper un héros, Aaron ne vivait plus. Lui qui n'était qu'un rebut, maintenant, on l'appelait le héros. Quelle bonne blague ! Traumatisé par ce qu'il avait vécu, il échoua a Chicago et devint mécano dans un petit garage tenu par un groupe de Loubard à moto.

✖️ Relationships ✖️

RYAN ANDERSON Tommy Flanagan/ un patron et un ami
Un mec bien mais pourtant il raconte des trucs étranges. Aaron ne comprend pas le besoin vitale de Ryan de traîner dans les rues la nuit. Pourquoi ce complique t'il autant la vie alors que son bar et son petit garage pourrait lui causer moins de problème avec la justice s'il restait clean et arrêter ses trafics.

ORINE FLORES Emeraude taubia/  une louve énigmatique
Cette jeune femme, il la trouve étonnante et énigmatique. Il n'arrive jamais à déchiffrer ses pensées et ses réactions et cela à tendance à l'agacer. Elle est sérieuse dans son travail pourtant quelque chose ne tourne pas rond, comme si elle cachait un lourd secret. Il l'a déjà croisée une ou deux fois hors du travail, et elle se transforme en clown de service, capable de détendre l'atmosphère avec une simple tirade. Ils s'entendent plutôt bien, mais ne s'aventurent pas plus loin, restant ainsi de simples connaissance.

SEPHORA RAINTON Rooney Mara/ une cliente du garage
Cette femme elle rend nerveux Aaron. Elle vient faire réparer sa bécane et reste là immobile a le contempler de son regard froid. Elle ne parle presque pas et paie toujours cash, son look et sa dégaine ne donne pas le moindre doute sur son activité pourtant Ryan dit ne pas connaître cette femme et déconseille même a Aaron de réparer la moto de la dame.

CREDIT IMAGE # code by shiya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimson-death.forumactif.com

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Football Hall of fame
» Le Hall
» Aaron Ekblad


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crimson Death :: This is who I am :: Pré-Liens & Scénarios :: Les scénarios Libres-